La Gravity Race d’Annecy, un Swim Run spectaculaire et exigeant, avait lieu le weekend dernier pour sa 6 ème édition.
Un heureux hasard offre la possibilité à deux Chameaux de se présenter sur la ligne de départ, Gabriel ESPADA et Guillaume CAMBON.
Ce dernier nous raconte leur course hyper rythmée, et une magnifique victoire à l’arrivée (merci à eux !!!) :

« Cette course n’était pas prévue mais je gagne ce dossard une semaine avant en jouant sur un jeu concours Instagram.
Ni une ni 2 j’appelle mon binôme de choc Gabriel à l’autre bout de la France qui accepte immédiatement le défi.
Il y a 3 ans nous découvrions ce format de course unique qu’est le Swim & Run et finissions à la 3eme place.

Cette année et depuis 2ans aucune préparation en natation pour tous les deux.
Je réussis dans cette dernière semaine à me caler deux grosses séances en piscine pour retrouver un semblant de glisse.

Veille de course, je me rends sur le départ afin de repérer un peu le parcours.
J’aime beaucoup faire cela quand c’est possible.
Ça permet de bien analyser les trajectoires à prendre et mentalement ça aide beaucoup aussi à se mettre dans le rouge.

Le balisage de la course est bien fait mais cela nous évitera de chercher notre chemin le jour J voire même pire de nous tromper de route ! ( Cela m’est déjà trop souvent arrivé dans l’effervescence de la course)

Nous prenons donc le départ entourés par 120 binômes pour 5km de Trail avant d’entamer les 1,5km de traversée du lac.
On sait que les parties natations seront compliquées donc notre stratégie est simple: prendre un max d’avance en cap !

Dès le début on se place en tête de course et on creuse l’écart.
Au bout de 5min nous sommes seuls dans les bois..
2km de montée, du vallonné, puis la redescente au lac.
C’est technique et joueur. On prend tous les risques ! Gabriel s’accroche à des ronces alors que je glisse et chute. Sans conséquence on repart aussitôt.
J’aide Gabriel dans les forts pourcentages car il n’a pas fait beaucoup de dénivelés ces derniers temps.
Dans les descentes je prends toujours un peu d’avance car je sais qu’il me rattrapera.
Il est vraiment impressionnant sur ces parties là.

En arrivant au lac on anticipe la transition et nous nous jetons à l’eau pour au moins 30minutes de traversée.
On nous accroche un petit ballon afin de rester identifiable de loin.
On galère à nager avec la corde qui nous lie.
A mi-traversée on se fait doubler par nos poursuivants.
On réussit à « prendre les roues » pendant 5min et profiter de l’aspiration avant de lâcher prise.
En arrivant au premier ravito on est 5eme.
Un petit thé pour se réchauffer, une 🍌 et ça repart !

On remonte rapidement sur le podium virtuel avant de repartir pour 300m de nage.

Au Km 10, à mi-course, une nouvelle grosse portion de Trail de 6.6km se dresse devant nous!
Dans les montées j’aide Gabriel en le poussant pour revenir sur les 2nd qui sont en ligne de mire !
On les double assez facilement avant de rebasculer dans la descente.
Mon binôme fait une grosse descente et en arrivant au lac, au 16km, on passe en tête !
Je saute le dernier ravito (pas besoin l’arrivée est dans 4km), je prends un peu d’avance en espérant mettre la pression à Gabriel qui s’est arrêté pour se ravitailler.
Ce n’est qu’après la course, (en se racontant nos impressions), qu’il me dit ne pas s’être rendu compte de leur présence à cet endroit là : Et que nous étions à ce point au coude-à-coude !

Pour moi c’est très clair ça va être la guerre jusqu’au bout.
Juste après le ravito, on repart pour 300m de nage.
Encore une fois on fait l’accordéon avec nos concurrents qui nous repassent devant.

On sait à ce moment là que ça va être très serré jusqu’au bout et qu’il va falloir batailler.
A chaque portion de CAP on donne tout afin d’aborder la nage avec une avance confortable…
Mais inexorablement nos poursuivants recollent et nous doublent sur la nage.

On sait que la course se finit par 200m de nage.
Sur les derniers mètres on est en tête mais derrière ça revient tel des torpilles.
On sort de l’eau dans le même temps que l’équipe adversaire !
C’est dingue, l’arche est à 20 mètres de nous.
Il faut sprinter ! Tout donner !
Gabriel me talonne alors qu’un de nos adversaires joue des coudes pour me passer devant.
On franchit la ligne en même temps à 3.
Gabriel, moi et un seul de l’équipe concurrente : l’autre est 3 mètres derrière…

On a gagné ! On est victorieux de ce swim run légendaire, un des plus dur d’Europe.
C’est incroyable ! On a pas les mots : On se prend dans les bras.

Apres 2h30 de course finir au sprint: Un shot d’adrénaline pur 💉

Le 3eme duo est arrivé juste derrière nous à seulement 10 secondes.

Dingue ! Tout s’est joué dans un mouchoir de poche.
J’aime à penser que c’est grâce à la petite reconnaissance de la veille. Le succès se joue finalement sur d’infimes détails.

Bref,
Première Gold Medal avec Gabriel, après plusieurs 2eme et 3eme places ces dernières années.
Un souvenir gravé à jamais !
Notre Duo était vraiment complémentaire.

C’est sur l’an prochain on reviendra mais mieux entraînés en natation ! »

 

Bravo Guillaume et Gabriel. Merci de nous avoir fait vivre cet exploit époustouflant. Vivement l’année prochaine alors 😉